20170625_104004

Pourquoi le Sri Lanka ?

Dans la continuité de mon voyage de 3 mois en Asie en 2017, j’ai terminé mon périple par le Sri Lanka, un pays que je rêvais de visiter car il promettait une riche culture et des couleurs étonnantes. C’est ainsi qu’après le Kérala (sud de l’Inde), les Philippines et Bali, je décollais le 8 juin direction Colombo, la capitale sri-lankaise. Et j’étais loin de m’imaginer toutes les aventures qui m’attendaient une fois là-bas…

ity
Mon itinéraire : Colombo, Anuradhapura, Mihintale, Nilaveli, Passikudah, Polonnaruva, Kaudulla National Park, Pidurangala Rock (Sigirya), Dambulla, Kandy, Nuwara Eliya, Ella, Tangalle, Mirissa, Galle, Hikkaduwa, Colombo

 

Mes coups de cœur

Sans hésitation, j’ai élu les grottes sacrées de Dambulla comme étant mon site préféré du Sri Lanka ! Après 15 minutes de grimpette parmi les singes, on découvre 5 grottes troglodytes alignées protégeant 150 bouddhas et des peintures rupestres plutôt bien conservées. L’ensemble est époustouflant. Une vraie merveille. Ces immenses bouddhas couchés me fascinent. Sûrement la grâce de leurs traits qui me captive. Si Bouddha a les pieds alignés, c’est qu’il est en repos. Si les pieds sont décalés, ça signifie qu’il est mort et a donc atteint le nirvana. Je ne sais pas par quelle magie Bouddha m’attire mais ses statues m’apaisent… Puis toutes ces frises finement peintes à la main, ces décors sur les murs, c’est tellement poétique. Même les pieds de Bouddha sont peints. Après plusieurs déambulations pour bien m’imprégner du site, je ne voulais plus quitter les lieux… mais la cérémonie d’offrandes à Bouddha de 10h30 m’a forcée à partir, le cœur léger.

 

Nilaveli, un havre de paix comme je les aime… A part quelques habitations et hôtels disséminés çà et là, très peu de touristes et une grande plage de sable doux avec de faibles vagues qui, pour une fois, m’ont laissé faire trempette ! Je me pose toute penaude au bord de l’eau, non loin des vaches qui broutent à même la plage, et me laisse emporter dans une méditation qui me ramène inéluctablement à ma semaine de yoga dans le Kérala quelques semaines plus tôt. J’en ai tiré tous les bienfaits pendant ce voyage que j’ai mené sereinement malgré la solitude. Au final, je ne me sens jamais vraiment seule car la vie s’anime inlassablement autour de moi. On est dimanche et beaucoup de familles se baignent gaiement. De la musique sri-lankaise retentit dans tout les environs. On dirait de la musique indienne. La baignade est incroyablement agréable. Sans être translucide, on voit quand même ses pieds dans l’eau. La température est parfaite face à ce soleil qui cogne dur.

Dans les ruelles presque désertiques non loin de la plage, j’adore le spectacle qui s’offre à mes yeux. Je me régale. Je m’en délecte. C’est typiquement le style de paysages, de scènes de vie et de beautés authentiques qui m’enchantent. Des petites allées ensablées bordées de barrières en bois usé laissent entrevoir des maisonnettes colorées, souvent peintes de ce vert émeraude si éclatant. Des chiens font semblant de défendre leur territoire, des vaches errantes et maigres ruminent paisiblement, des marchands de poissons séchés et de jouets s’abritent de l’écrasante chaleur sous leurs échoppes en taule.

Le soir, je rejoins ma petite chambre simplette mais terriblement charmante, à l’abri des insectes nocturnes sous la moustiquaire. Et je savoure mes réveils tardifs, doucement éclairés par les rayons du soleil au travers les rideaux de dentelle qui dansent aux fenêtres. Je me sens comme dans une petite maison de poupée à rêver du paysage qui m’attend dehors.

 

Autre coup de cœur, mon tout premier safari en jeep dans le Kaudulla National Park, une réserve naturelle regorgeant d’éléphants. D’abord cachés dans les bosquets puis dans les chemins, et enfin en grand nombre dans les étendues de plaines qui bordent le lac. Le panorama est spectaculaire, avec ces milliers d’oiseaux qui prennent leur envol au-dessus des pachydermes. Des mâles, des femelles, des éléphanteaux, tous broutent en silence. C’est un sentiment de plénitude qui règne dans ce parc. Le spectacle me coupe le souffle. La Nature dans toute sa beauté naturelle. Le guide explique quelques essentiels à connaître sur les éléphants. Lui les repère à des dizaines de mètres à la ronde. Il faut être très vigilant car ils ont vite fait de vous foncer dessus et vous arracher un bras. Quand on sait qu’ils peuvent peser jusqu’à 5 tonnes, on ne réfléchit pas à deux fois ! Le retour se fait sur un chemin qui longe un lac dans lequel se baignent des familles venues laver leur linge et qui outrepassent les barrières électriques sensées barricader les éléphants. Le guide, habitué au site depuis 15 ans, est connu de tous et m’autorise à aller les photographier. Je verrai des chouettes, des singes, des marabouts, des paons et différentes espèces de hérons. Parfois, on peut aussi y voir des daims. Une superbe excursion que je ne suis pas prête d’oublier. Et le bouquet final ce jour-là, en arrivant sur la route pour Sigiriya, mon chauffeur me montre depuis la route les imposants rochers sur lesquels les touristes grimpent. Et là, un magnifique arc-en-ciel les sépare. Sans compter les 3 énormes éléphants sauvages qui se baladaient sur la route !

 

Tangalle… la plage la plus incroyable du Sri Lanka ! Un vrai coup de cœur pour ce lieu rempli d’exotisme, avec ses palmiers, ses vagues impétueuses, son sable ocre et son charme insolent. Arrivée dans un hôtel totalement déserté des touristes à cause de la basse saison, et après avoir négocié la meilleure chambre au plus proche de la mer, me voici donc comme une princesse au paradis. Mais seule au monde !

Au début, d’énormes nuages noirs d’orage menaçaient sur la plage puis, une fois le déluge passé, j’ai découvert une merveille de la planète. Une immense étendue de sable à perte de vue et une mer incroyablement agitée ! Impossible de s’y baigner tant les vagues, bien que jusqu’aux genoux, vous renversent violemment. Durant mes 3 jours passés à Tangalle, impossible de m’aventurer dans l’eau tant elle m’aura effrayée ! J’ai préféré profiter de la vie sur terre, tellement agréable et paisible.  En partant un peu à l’aventure au bout de la plage, mon chemin croisera celui d’un allemand avec qui je partagerai un bout de mon périple dans cet endroit inoubliable. On découvre une espèce de palmeraie enchanteresse, une balançoire géante, des hamacs, un bar de plage avec des matelas colorés… On s’offrira plusieurs pauses culinaires sur le sable ou vue mer, quelques essais aquatiques infructueux et de longues discussions sous le ciel étoilé à faire des vœux complètement fous. Une parenthèse magique restée gravée à jamais dans mes souvenirs. Le Sri Lanka me fascine et c’est dans ces moments-là que je me rends compte que seule, il est bien triste de ne pas pouvoir partager son bonheur.

 

Mon meilleur souvenir

Mon voyage en train de Nuwara Eliya à Ella, un vieux rêve réalisé de prendre le train dans un pays lointain à travers de jolis paysages verdoyants. De Nuwara Eliya, comptez 2h30 de train à travers les plantations de thé pour atteindre la petite ville d’Ella, située à 1100 m d’altitude. La première classe est à 5€ mais le mieux, en fin de compte, n’est pas de rester assis mais bien de passer tout le trajet debout entre deux wagons car les portes restent ouvertes tout le trajet ! Oui c’est un exercice périlleux mais qu’est-ce que je me suis régalée ! Un bol d’air pur à contempler les paysages incroyables traversés, rythmé par quelques arrêts à des gares colorées et fleuries pleines de charme. J’ai même pu visiter la cabine du conducteur du train où quelques écrans à boutons colorés me rappellent de vieux films. Une expérience insolite et un souvenir inoubliable !

 

Une anecdote mémorable

Ce Bouddha géant sur le site de Mihintale… Quelques minutes d’ascension éprouvante parmi les singes et les fidèles vêtus de blanc, venus se recueillir au pied de Bouddha. Autant pendant mon voyage en Birmanie j’avais vu des milliers de Bouddhas partout et tout le temps. Autant ici je me suis retrouvée, malgré moi, en totale admiration devant LE plus beau Bouddha que je n’avais jamais vu ! D’un blanc immaculé, il était presque irréel. Ou plutôt devrais-je dire que j’ai eu l’impression qu’il me semblait bien vivant et me parlait. La beauté de ses traits, sa grandeur, son visage bienveillant m’ont transportée… et moi qui ne suis pas du tout orientée religion d’ordinaire, je me suis surprise à devoir m’asseoir pour le contempler et le laisser m’inspirer. C’était un moment spirituel très fort qui m’a beaucoup marqué. Le fait de me retrouver seule face à l’immensité de cette statut et de ce haut lieu de pèlerinage a provoqué en moi des vibrations jusque là inconnues. Je me suis remplie de tout cet amour, envoûtée par le sourire serein de Bouddha qui semblait me rassurer et me guider pour le reste de mon voyage.

Le reste du site consiste à grimper sur plusieurs édifices religieux tous plus impressionnants les uns que les autres. On tourne pieds nus autour d’une grosse pagode blanche. On grimpe dangereusement sur un énorme rocher qui offre une vue immense sur la campagne environnante. Même les plus âgés bravent la difficulté et s’agrippent aux maigres rampes improvisées malgré le vent impétueux pour aller prononcer quelques prières tout là-haut. Je suis impressionnée par tant de ferveur religieuse.

 

Les souvenirs de ma valise

  • Deux petites figurines en bois peintes à la main d’un homme et d’une femme sri-lankais en habits traditionnels
  • Du thé vert et blanc, acheté dans les plantations du centre du pays

 

Quelques conseils

  • Ne voyagez pas seule en tant que femme au Sri Lanka. Le pays sortant récemment de la guerre, les hommes découvrent Internet et associent la femme blanche aux sites pornographiques… Autant vous dire que dans la rue, vous n’échapperez pas aux sifflements et regards permanents, sans compter sur les « beach boys » des plages alcoolisés qui vous abordent de manière insistante, ou encore les chauffeurs qui vous proposent des massages… A plusieurs reprises, je me suis retrouvée mal à l’aise avec la gente masculine et il faut savoir garder son self-control tout en se faisant respecter ! Préférez voyager en couple ou entre amis et faites attention à votre look vestimentaire pour ne pas attiser les mauvaises réactions.
  • Couvrez-vous de spray anti-moustique ! Ici, ils sévissent partout car le climat est très humide et propice à leur prolifération.
  • Réservez à l’avance votre chauffeur privé afin d’éviter les mauvaises surprises sur place. Et surtout, négociez bien vos étapes et les tarifs !
  • Renseignez-vous avant de visiter certains sites religieux car parfois, on se retrouve à grimper pieds nus à même les roches dans la chaleur et le vent, et même carrément à escalader des rochers, et cela peut être éprouvant si l’on n’est pas en bonne condition physique !
  • Ne repartez pas du Sri Lanka sans avoir vécu l’aventure du train dans les plantations de thé au centre du pays ! Un moment magique qu’il faut réserver à l’avance pour s’assurer une place à bord.
  • Méfiez-vous de la baignade sur la côte sud-ouest car les vagues sont terribles ! Privilégiez la côte nord-est beaucoup plus agréable et calme.

 

Mes hôtels

Anuradhapura : Margosa Lake Resort
Nilaveli : Gopalapuram Guest House
Passikudah : Inn on the Bay
Poloonaruwa : Manel Guest House
Sigiriya : Lathika Homes
Kandy : Cloud NineLady Gordons
Nuwara Eliya : Little England Home
Ella : Adhi’s Place
Tangalle : Shehani Beach Bungalows
Mirissa : Sun Ocean Inn Mirissa
Galle : Shoba Travellers Tree Homestay
Hikkaduwa : Tamara Motels
Colombo : Colombo City Hostel (auberge de jeunesse)
Negombo : Ayubawan Guest House

 

Le mot de la fin

Vous l’avez sûrement compris au travers mon récit… le Sri Lanka est vraiment un pays magnifique ! Aucun regret de l’avoir visité malgré mes quelques frayeurs solitaires. Combien de fois j’ai regretté ne pas avoir pu dégainer à temps mon appareil photo pour immortaliser la beauté des paysages qui s’offraient à moi ! Ce pays m’a vraiment subjugué par son exotisme. Tant de couleurs harmonieuses et étincelantes. Tant de lieux de culte religieux grandioses. Tant de plats gastronomiques appréciables. Le Sri Lanka est sans doute un incontournable pour tout voyageur qui recherche l’authenticité, le patrimoine culturel et la nature sauvage. Courez-y !

 

Florilège de clichés

 

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s