Les leçons de vie de mon voyage

Quand j’ai réservé mes billets d’avion il y a quatre mois, c’est comme si le jour du retour n’existerait jamais. Un trou dans l’espace temps. Je ne pensais qu’au départ. Il paraissait si loin, si improbable. Et pourtant, j’ai repris la direction de Paris, malgré moi. Il y a eu un aller. Il fallait bien un retour…

Je suis rentrée le cœur léger. Je savais que ce clic sur ma souris allait engendrer de grands changements dans ma vie. Je ne savais pas vraiment vers quoi je me lançais mais ma petite voie intérieure m’a harcelée pour que je réalise cette aventure. Il fallait que je le fasse. C’était plus fort que moi. Et mon grain de folie a eu raison de me pousser car j’ai vécu l’expérience la plus extraordinaire de toute ma vie. J’ai osé partir seule et loin, longtemps, sans vraiment savoir à quoi m’attendre. J’avais des choses à me prouver. Maintenant, je sais de quoi je suis capable et je suis fière d’avoir réalisé ce rêve. J’ai acquis de nouvelles armes et je me sens plus sûre de moi.

Je ne me remercierai jamais assez d’avoir commencé ce voyage par une semaine de yoga car je n’aurais pas pu espérer mieux comme remède pour me vider la tête, apprendre à me concentrer et surtout à canaliser mon énergie parfois trop débordante. Sans ces séances acharnées, je n’aurais pas vécu la suite de mon voyage aussi sereinement, j’en suis convaincue. Grand bien m’en fasse.

Je voulais donc à présent partager avec vous un échantillon de ce que m’aura enseigné ce fabuleux périple. J’ai appris :
* Que la vie nous apporte les choses qui sont bonnes pour nous. C’est indéniable, elle nous guide vers le meilleur et le pire pour qu’on puisse mieux avancer selon nos besoins.
* À ne plus être pressée, à patienter sans m’énerver. Même dans les cas les plus éreintants, relativiser et dédramatiser. J’ai carrément parfois eu la sensation d’être sous l’emprise d’une drogue tellement tout me passait au dessus. Quand on voyage et qu’on sait qu’on a le temps, on vit tout différemment.
* Que j’ai maintenant davantage le mal de voiture que de mer.
* À calmer ma détresse devant les insectes dont j’ai la phobie. C’est en se confrontant à ses plus grandes peurs qu’on apprend à les apprivoiser. Je peux maintenant voir une blatte sans être hystérique. Enfin presque.
* Qu’un sourire permet souvent d’obtenir ce qu’on veut plus facilement.
* À marcher seule sereinement la nuit tombée sans sursauter au moindre bruit. J’ai appris à dompter le noir avec ma lampe d’appoint pour me rassurer. Arrêter de se créer des fausses peurs et oser affronter ses craintes.
* Que l’Amour est le plus fort et le plus indomptable des sentiments.
* À me laisser guider par mon intuition. Meilleure boussole pour vivre ce qui nous correspond.
* Que je peux vivre avec 14 kg de bagages.
* À ne pas me laisser faire. Petite Nathalie sait hausser le ton à présent.
* Que mêmes les rencontres éphémères peuvent être indélébiles. Combien de personnes ont pris un autre chemin que le mien et m’ont laissé un grand vide…
* À parler anglais en toutes circonstances.
* À faire du yoga sous 40° avec des moustiques qui viennent me chatouiller.
* Qu’on ne peut pas vivre sans câlins.
* À tolérer la saleté. Je n’en suis pas morte. Vive la douche !
* Que les blattes aiment l’obscurité, la nourriture et la saleté.
* À faire du snorkeling toute seule comme une grande.
* Que je suis plus courageuse que ce que je ne pensais.
* Que voyager, c’est prendre son temps, et non courir pour tout voir.
* Que les choses les plus simples de la vie sont souvent les meilleures.
* Que je peux survivre sans ma tranche de jambon cru quotidienne.
* Que les hommes sont tous les mêmes, même à l’autre bout du monde…
* À faire de la poterie.
* À tuer les blattes avec de l’eau savonneuse.
* À me repérer seule et faire travailler mon (très très nul) sens de l’orientation.
* Qu’il ne faut jamais abandonner car l’objectif n’est jamais loin.
* À prendre sur moi même quand j’avais une furieuse envie de m’énerver.
* À faire de la peinture batik sur textile.
* Que j’aime vraiment écrire.
* À négocier les prix avec les chauffeurs et commerçants.
* Qu’il faut vivre le moment présent sans penser à demain.
* À supporter une trentaine de boutons de moustiques sur mon corps.
* Que les geckos font des petits cris rigolos.
* Que les locaux associent souvent les occidentales à l’argent et au sexe.
* Qu’il n’y a rien de mieux qu’une immersion en pleine nature pour souffler.
* À dormir à peu près partout : sol d’aéroport, bus bondés de locaux, bateau rapide, dortoirs bruyants, train, voiture, avion, cabane sur la plage…
* À mettre de côté ma timidité et oser aller vers les gens.
* Que la pression sociale en France détruit notre santé.
* À supporter les regards braqués sur moi.
* Que voyager seul permet d’apprendre à mieux se connaître.
* À dépasser mes limites physiques (marcher avec mon chargement, escalader le volcan Batur, tenir les positions de yoga sous la chaleur, snorkeler de longues minutes, résister à la chaleur écrasante…)
* Qu’on a de la chance d’avoir tous les jours de l’eau chaude pour se laver et internet pour se distraire.
* À rester naturelle et plaire, à vivre sans miroir.
* Que ceux qui ne voyagent pas se font de fausses idées sur les pays étrangers.
* À regarder les gens dans les yeux et avoir des échanges sincères.
* Que si on pense très fort à quelque chose, elle ne peut que devenir réalité.
* Que j’ai un réel besoin de créer.
* Qu’il faut écouter les signes que la vie met sur notre chemin.
* Que le positif attire le positif.
* Qu’il faut écouter ses propres désirs, et non ceux que les autres ont pour nous.
* Que le yoga permet d’améliorer sa santé physique et mentale.
* Que je n’ai besoin de personne pour m’en sortir.
* Que voyager fait partie de ma vie, et que je dois continuer

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s