Si j’avais un marteau…

Nouveau projet créatif, cette fois pour un cadeau de Noël ! Et oui, je ne pouvais pas vous le montrer avant de l’avoir offert le coquin !

dsc04157

« – Encore un panda ! » me direz-vous, mais je n’y peux rien si dans ma famille on aime les pandas ! J’ai voulu cette fois tenter un tableau de fils, sachant qu’une tête de panda, de par ses rondeurs, est relativement simple à mettre en forme. En farfouillant dans les images Google, j’ai déniché un schéma qui allait grandement me simplifier la vie ! Une espèce de mosaïque, idéale pour débuter et savoir où clouter puis passer mes fils pour obtenir l’effet escompté. Mais libre à vous de choisir ou de dessiner un croquis de ce que vous souhaitez représenter !

Pour réaliser ce joli tableau de fil, il vous faudra :

  • un beau cadre duquel vous retirerez la vitre en verre
  • une image de l’objet à représenter, imprimée à la bonne taille en fonction du cadre
  • une feuille de feutrine d’une couleur en accord avec votre personnage
  • un marteau (je cognerai le jour !)
  • des semences de tapissier (clous à tête plate et à tige carrée) qui ont l’avantage de mieux accrocher à la feutrine, au carton et aux fils de laine que de simples clous lisses
  • du scotch double face
  • une planche à découper pour pouvoir cogner à volonté (je cognerai la nuit !)
  • une petite pince qui vous aidera à maintenir et clouter les semences fermement et surtout à distance pour épargner vos doigts (huuuum j’y mettrai tout mon coeur !)

dsc04102

Commencez par coller la feuille de feutrine au support en carton du cadre. Pour mon panda, j’ai utilisé de la colle liquide adaptée à tous tissus mais après séchage, on voit les traces au travers de la feutrine… Je vous conseillerais plutôt donc d’opter pour une espèce de scotch double face assez fin, plus discret.

Ensuite, placez la feuille avec le personnage au centre du cadre, en respectant au maximum la symétrie de chaque côté. N’hésitez pas à vous servir d’un mètre pour limiter la marge d’erreur. Pensez déjà au rendu final !

dsc04105

Puis, commencez à enfoncer la première semence pour maintenir la feuille en position, et enchainez avec les autres tranquillement. Ne faites pas comme moi, commencez par le centre et non par les côtés ! En effet, vous pourrez davantage vous positionner pour planter les pointes et ne serez pas gêné par celles déjà enfoncées.

N’hésitez pas à utiliser une petite pince pour mieux maintenir les semences et ne pas vous blesser. Pour mon panda, j’ai vraiment été aidée par ce schéma et j’ai planté une pointe sur chaque angle pour me rapprocher au mieux du dessin initial.

dsc04110

Plantez plusieurs semences les unes à côté des autres pour les parties plus « foncées », de sorte à ce que vous puissiez ensuite entremêler un maximum de fils de laine pour créer les nuances de couleurs.

dsc04111

Une fois tous les angles définis, vérifiez bien que vous n’en n’avez oublié aucun… sinon la forme de votre mascotte serait biaisée !

dsc04112

Commencez par tracer la couleur de fond de votre personnage. Dans mon cas, j’ai commencé par dessiner le blanc pour faire mieux ressortir ensuite les yeux, nez et oreilles noirs de l’animal. Accrochez le fil de laine par un petit nœud autour d’une semence puis entremêlez-le aléatoirement à la main en croisant les lignes. Rien de plus simple !

dsc04147

Les endroits où vous aurez planté plusieurs semences sont plus compliqués à garnir. Sachez faire preuve de patience et de minutie. Au besoin, redonnez un petit coup sur les pointes qui seraient mal plantées dans le support, car si elles sautent, vous aurez du mal à rattraper le coup…

Et voilà le résultat une fois tous les fils tendus. On devine déjà le résultat, n’est-ce-pas ?

dsc04149

Retirez ensuite délicatement le papier du dessous, afin que tout votre chef d’œuvre éclate au grand jour ! Pour ce premier essai, j’ai préféré laisser le schéma afin de m’aider à n’oublier aucune portion mais je vous conseille vivement, une fois toutes les semences plantées, de retirer le papier avant d’y ajouter les fils de laine… car j’y suis allée à la pince à épiler pour enlever chaque morceau de papier solidement clouté et caché sous les fils… une vraie galère !

N’oubliez aucun bout de papier, et faites attention à ne pas arracher les semences. Puis enfin, coupez le bout des nœuds disgracieux.

dsc04150

Et voilà ce que ça donne avec le fond gris sans papier !

Puis une fois accroché au mur !

dsc04156

Plutôt satisfaite du résultat, je recommencerai avec d’autres modèles, peut-être des lettrages ou des graphismes… et vous, ça vous donne envie d’essayer ?

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s