Le Rajasthan, là où mon cœur a chaviré…

« Tout européen qui vient en Inde acquiert la patience s’il n’en a pas, et la perd s’il en a. »     Proverbe indien.

Pourquoi l’Inde ?

Mon périple en Inde restera à jamais gravé en moi. Il symbolise tant… mon tout premier voyage long-courrier, un rêve exaucé, un pays magique et surprenant, un souvenir indélébile. C’était en 2010.

Tout est parti d’un dîner avec une bonne copine dans mon petit appartement cosy, au cours duquel on délire et décide de partir toutes les deux à la conquête de Bollywood ! C’était en 2010. Dans nos têtes, il y avait bien-sûr l’incontournable Taj Mahal, mais aussi les saris colorés, les temples majestueux, les rickshaws, la musique entêtante et les plats épicés.

Partir en Inde on en rêvait, mais pas question de découvrir le monde toutes les deux seules sans un minimum de préparation. Après quelques devis, on a préparé nos valises et nous voilà à Delhi sous une pluie battante et une chaleur écrasante ! Mes cheveux frisottent, depuis notre taxi on a les yeux ébahis devant tant de monde et d’agitation, ça grouille de partout, ça klaxonne, des milliers de couleurs et d’habitants.

Namasté ! Welcome to India !

C’est parti pour deux semaines de route avec chauffeur à travers le Rajasthan : la capitale New Delhi, Jodhpur, Ranakpur, Udaipur, Chittorgarh, Devli, Jaipur, Fathepur Sikri, Agra (Taj Mahal) et Varanasi (Bénarès). On a qu’une hâte : en découvrir plus !

Itinéraire Inde

Notre itinéraire (vol de New Delhi à Jodhpur – Voiture avec chauffeur de Jodphur à Agra – Train d’Agra à Varanasi et de Varanasi à New Delhi)

 

Mes coups de coeur

Le Fort de Mehrangarh et sa vue sur la cité bleue de Jodhpur que l’on n’a pas vraiment eu le temps de visiter. Je me suis dit que je reviendrais au Rajasthan rien que pour revoir cette ville magique. On se serait crues dans Aladdin !

 

La romantique cité rose de Jaipur qui ressemble à un véritable décor de paysage sous un coucher de soleil. J’ai adoré l’architecture et son aspect vétuste qui lui donne tout son charme.

 

Le mythique Taj Mahal qui se dévoile à nos yeux depuis une porte et nous éblouit par sa splendeur et sa majesté. Exactement tel que je l’avais rêvé. Merveilleux.

 

Varanasi, royaume spirituel où les hindous viennent mourir aux côtés du Gange pour rompre avec le cycle des réincarnations… un moment poignant, silencieux, méditatif. Inoubliable.

 

Mon meilleur souvenir

Mon meilleur moment (et j’ai réfléchi longuement avant de le sélectionner, croyez-moi !), celui où je me suis sentie la plus dépaysée, enchantée, émerveillée, c’est peut-être curieux mais c’était lors d’une balade à Delhi dans le grand bazar Chandni Chowk, un immense dédale de rues bondées réparties par quartiers spécialisés où règne le chaos général ! Une incroyable fourmilière humaine incessante, des deux-roues dans tous les sens, mille et une cavernes d’Ali Baba proposant des tuyaux, des saris, des bijoux, des tapis, des médicaments, des fruits secs, des produits de beauté… ici se côtoient des vaches nonchalantes, des tonnes de détritus jonchant le sol, des trottoirs explosés, d’énormes nœuds de câbles électriques perchés sur leur poteau, des bâtiments vétustes… mais tant de sourires, de chaleur, de convivialité, de vie ! On regarde où on met les pieds, on se prend des klaxons plein les oreilles, on hume les épices exposés sur les étals, on admire les saris colorés des indiennes, on caresse la soie des foulards et on goûte les lassis à la banane. Malgré l’endroit chaotique et décrépit, je lui ai trouvé un charme fou, à tel point que j’ai voulu marquer ce moment en me faisant faire un tatouage au henné sur les mains, assise sur un bout de trottoir encrassé. Une véritable œuvre d’art dessinée en une poignée de minutes par un jeune indien d’une quinzaine d’années, et pour quelques modiques roupies. J’étais tellement fière de cet ornement corporel improvisé réalisé dans un lieu qui en rebuterait plus d’un. Ici ont pourtant lieu des échanges économiques stratégiques pour la capitale indienne. Toute l’effervescence du pays s’y ressent et j’ai adoré m’y promener certainement parce que c’est dans ces moments là où je perds totalement mes repères et suis surprise à chaque coin de rue que je me sens la plus vivante.

 

Une anecdote mémorable

Un épisode assez insolite a été notre arrivée à Devli à l’hôtel Rajmahal Palace situé en pleine campagne : on était les seules clientes !!! Un hôtel à l’aspect assez délabré mais avec tout son charme. Maintenant quand j’y repense, il me rappelle l’hôtel du film « Indian Palace » de John Madden. On a même eu le choix de choisir notre chambre ! Je me rappelle en avoir visité plusieurs, puis on a finalement choisi la plus grande, avec salon… tant qu’à faire !

On nous a offert un thé sur la terrasse de l’hôtel, il faisait une chaleur étouffante, le ciel déployait ses couleurs rose orangé, on avait vue sur la végétation et marécages environnants, pas un bruit hormis la douce mélodie d’une musique indienne provenant sûrement d’un temple niché dans les montagnes. On était comme seules au monde, comme des reines indiennes, on dominait le lieu et savourait ce moment privilégié. Puis un repas plus que copieux nous a été servi dans la salle à manger richement décorée, elle était juste splendide ! Plusieurs petits plats en sauce, un festin démesuré alors qu’on était que deux ! Je me souviens avoir été gênée de tant d’opulence d’autant plus que mon amie n’a rien pu avaler ce soir là… turista oblige ! J’ai donc essayé de mon mieux de faire honneur à la cuisine indienne, c’était exquis.

La fin de la soirée a été plus qu’agitée et j’ai fini enfermée sous ma moustiquaire et emmitouflée sous mon drap pour échapper aux dizaines de volatiles qui avaient élus domicile dans cette grande chambre. Et oui, la folie des grandeurs n’est pas forcément synonyme de tranquillité… les carreaux des fenêtres étaient en mauvais état et ouvraient la porte à toute sorte de petites bêtes… quand j’y repense, j’étais horrifiée ! Après une nuit tumultueuse et très courte, le petit déjeuner sur l’herbe a fini de me réconcilier avec l’hôtel.

 

Les souvenirs de ma valise

De ce fabuleux voyage j’ai rapporté plus de 1500 photos, un joli tatouage dentelé au henné sur mes mains pendant deux semaines, des foulards, des bracelets de bois décorés, des peintures, du thé noir, des épices, un album photos en cuir travaillé et une tunique rose bonbon ornée de fils argentés taillée sur mesure.

Quelques conseils

  • Partez avec votre Routard ! Plus d’une fois ce guide nous a « sauvé » de l’anarchie indienne régnant dans les rues ! Si vous aimez les endroits calmes, déserts et bien organisés, passez votre chemin ! Vous l’aurez compris, l’Inde est un pays de désordre et de surprises. Toutes sortes de commerces et scènes de vie s’entremêlent sur les trottoirs et il est bien souvent compliqué de trouver un lieu pour se restaurer, et surtout de savoir si on peut se jeter les yeux fermés sur le poulet tikka masala ou le curry de veau !
  • Avant de monter dans un rickshaw, négociez bien le tarif de la course et faites-vous clairement entendre sur la destination. Prenez auparavant le temps de repérer sur une carte la distance pour avoir une notion de la durée du trajet. Hélas, certains conducteurs profitent de la naïveté des touristes pour rallonger l’itinéraire ou encore pire, vous emmener dans d’effrayants bidonvilles… n’hésitez pas à vous montrer ferme et à évoquer la police pour les remettre dans le droit chemin !
  • Ici comme dans beaucoup de pays du Maghreb, les vendeurs peuvent se montrer plus qu’insistants pour vous faire entrer dans leur boutique et vous baratiner pour que vous repartiez avec un article. Déjà à plusieurs mètres du seuil de leur porte, ils vous attendent sur le trottoir en vous hélant et vous happent dès que vous passez devant eux. Ayez conscience que vous pouvez négocier jusqu’à plus de la moitié du prix annoncé. Une fois de plus, ne tombez pas dans le panneau en achetant au prix fort !
  • Si vous êtes perdu dans la rue, surtout, ne sortez pas de carte ! Au risque de vous voir encerclé par une centaine d’indiens curieux et désirant vous proposer leur taxi, rickshaw, vélo ou autre moyen de locomotion ! Ici on vit dans la rue, tout se voit, tout se sait, alors préparez-vous à devenir une véritable attraction touristique !
  • Emportez des vêtements amples et légers, en lin par exemple car en Inde les températures atteignent des sommets, surtout à cause de l’humidité ambiante !
  • Ayez toujours quelques pièces de roupies sur vous car le pourboire est monnaie courante ! Chaque petit service que l’on vous rend (du porteur de bagages à la dame pipi en passant par celui qui vous garde vos tongs quand vous visitez un temple) mérite une petite pièce, c’est d’usage, c’est comme ça, personne n’y échappe !

 

Le mot de la fin

Je considère l’Inde comme mon plus beau voyage. On dit souvent que les premiers voyages nous émerveillent toujours plus que les suivants, c’est peut-être vrai, c’est peut-être faux. Quoi qu’il en soit, aucun pays ne m’a encore jamais autant éblouie. Je m’attendais à quelque chose de grandiose en me rendant vers l’inconnu, et il s’est effectivement passé quelque chose au plus profond de mon être. J’adore les visages indiens, leurs architectures royales ou citadines, leurs musiques, leur cuisine, la spiritualité qui se dégage de leurs regards et la bonté de leurs sourires. Je m’y sens bien. Je suis allée en Inde avec l’intime conviction d’avoir quelque chose à y apprendre. La patience, il est clair qu’il en faut mais par-dessus tout, j’ai appris à m’émerveiller du monde, et à y admirer toute sa diversité. C’est un pays pauvre oui, mais c’est un pays de toute beauté.

 

Nos hôtels

Delhi : logées chez des amis expatriés
Jodhpur : Pal Haveli
Udaipur : Mahendra Prakash
Devli : Rajmahal Palace
Jaipur : Diggi Palace
Agra : Mansingh Palace
Varanasi : Palace on Ganges

 

Florilège de clichés

Publicités

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s